Vous constatez que votre maison existante est devenue trop petite pour votre famille ? Pensez à l’agrandir en faisant des travaux d’extension.

L’agrandissement de maison individuelle est la solution idéale pour augmenter la surface habitable sans déménager.

Les types d’extension de maison ne manquent pas de nos jours. Il suffit de faire le bon choix suivant les matériaux que vous appréciez. Il faut aussi considérer la réglementation dans votre ville, imposée par votre mairie.

Type d’extension de maison selon les matériaux

Il est possible d’agrandir sa maison en effectuant des extensions. Choisissez la construction qui vous plaît en fonction des différents matériaux existants actuellement.

Le type d’extension à ossature bois

Le type d’agrandissement en bois le plus prisé des propriétaires grâce aux nombreuses qualités du bois.

  • léger
  • solide
  • durable
  • naturellement isolant
  • polyvalent
  • esthétique
  • performant

L’extension bois convient pour des travaux d’ agrandissement plain-pied, mais aussi en étages ou une surélévation.

L’extension en parpaings

Cette extension de maison est appréciable par sa grande solidité. Le parpaing est également accessible à un tarif raisonnable.

Vous pouvez adopter un agrandissement en parpaing pour surélever votre maison et toiture ou pour réaliser une extension plain-pied.

L’extension à ossature métallique

L’extension à ossature métallique

Moins connue que les autres, la technique d’extension de maison à ossature métallique est très solide. Elle est conseillée pour créer une pièce supplémentaire.

Construire une telle extension permet de réduire les travaux de construction de murs porteurs.

L’extension traditionnelle

L’agrandissement de la construction existante par une extension traditionnelle est le plus classique de tous. Il est quand même efficace et garantit un gain d’espace de vie. Il s’adapte à tous les types de projets et présente un excellent rapport qualité et prix.

Pour faire une extension traditionnelle de maison, agrémentez-la avec un enduit, du composite ou du bardage bois.

Type d’extension de maison suivant la réglementation

Pour agrandir la maison, il est primordial de faire une déclaration préalable des travaux et de respecter les règles d’urbanisme.

Quel que soit le type d’extension que vous sélectionnez, se renseigner sur le PLU de votre commune (Plan Local d’Urbanisme) est indispensable. Ce dernier détermine précisément les règles et démarches administratives à respecter lors d’un projet d’extension de maison. Il permet aussi de savoir la faisabilité de votre choix d’extension de maison en bois ou autre matière.

Ainsi, votre choix de type d’agrandissement doit se faire en fonction des normes en vigueur dans votre commune.

Si votre maison se situe dans une commune non régie par un PLU, le RNU régira le droit des sols. C’est le Règlement National d’Urbanisme.

Si votre maison se trouve dans une zone protégée, l’agrandissement de maison est soumis à l’aval de l’architecte. Ce professionnel du bâtiment veille à la qualité architecturale de votre extension.

Pour une maison dans un espace non urbanisé de ces communes, les travaux de construction d’extension doivent être attenants.

La création de vérandas

La création d’une véranda est un autre type d’extension si vous souhaitez agrandir la surface existante.

C’est le choix le plus réputé vu qu’il s’adosse à la maison directement.

Son atout est qu’elle assure une entrée de lumière naturelle impeccable à l’intérieur de votre maison. Cette dernière est optimisée si vous favorisez la présence des ouvertures vitrées.

Aménager sa maison et construire une véranda est une véritable pièce à vivre qui ne demande pas beaucoup de travaux.